Bribes

 

papier - 2021 - exposition "Géographie du palmier", à l'issue collective de la résidence du groupe Pamela au centre de documentation du Carré d'Art - musée d'art contemporain, Nîmes

L’image iconique du palmier sur une île est une métaphore du refuge, de l’utopie, de la solitude volontaire propre à la contemplation et à l’ouverture des horizons, suite à un naufrage ou un exil. Cela renvoie au travail créateur qui est plutôt solitaire (isolé/insula/isle/île). L’île est comme le territoire mental où évolue l’artiste, comme l’atelier où il oeuvre loin d’autrui ; le palmier y apparaît comme protecteur, nourricier, il permet à l’insulaire de s’élever, scruter.

Colin G. a cherché dans le centre de documentation des textes qui évoquent des îles plus ou moins fantasmées, des palmiers insulaires qui parlent de la solitude du processus de création dans un lieu dédié et protégé, mais aussi des réflexions qui déconstruisent ce stéréotype de l’artiste-ermite-naufragé.

En photocopiant et découpant des fragments de textes et bribes ou en pliant des papiers machine, il a formé un archipel de quatre îlots de mots dans les champs sémantiques renvoyant à la condition d’artiste (exploration/utopie/refuge/isolement).

Page de présentation de l'exposition

press to zoom
press to zoom
press to zoom