525 000 Dresdois, et moi, et moi, et moi

 

cheveux, latex, bandes de plâtre, colle - 2013 - exposition annuelle, HfBK, Dresde

 

J’ai souhaité durant un séjour à Dresde m’approprier la culture et les savoirs de la population de cette ville, en m’attribuant certains de leurs attributs. 

 

Animé d’une volonté de camouflage, teintée d’une pensée magique, j’ai récupéré des mèches de cheveux de centaines d’habitants, à partir desquels j'ai confectionné une perruque. 

 

Affublé de cet accessoire, j'ai tenté en vain  de m'intégrer au vernissage d’une exposition à laquelle je participais.

Le ridicule de l'accessoire se doublait du malaise de l'histoire, les nazis ayant en leur temps ayant réutilisé les cheveux des déportés.

d'autres images